Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants

les enfants de Guinée demandent des actions au lieu des discours – Publié dans Guinée News, par Mame Diallo, le 14 juin 2012.

Malgré de vastes campagnes dans le monde entier, le travail des enfants continue de décliner à l’échelle mondiale et la Guinée n’en fait pas une exception. Pour mettre fin à ce phénomène, le ministère des Affaires sociales, de la promotion féminine et de l’enfance en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et la Femme (UNICEF), a organisé une conférence débats à Conakry. C’était hier mercredi 13 juin, a constaté votre quotidien Guineenews … //  

… Bien que d’importantes réalisations ont eu lieu en matière de sensibilisation, de déclaration ou de partenariat, pour Ibrahima Sory Camara, président du Parlement des Enfants (PEG), ‘’d’énormes défis restent à relever’’. Et d’ajouter « ce ne sont plus ces discours ou déclarations qui nous intéressent mais, plutôt nous voulons des actions. Il faut donner la chance aux enfants de Guinée de jouir pleinement de leurs droits et leur permettre de vivre dans un environnement sain », a-t-il indiqué.

Tentant de se défendre face à cette déclaration, le Représentant Unicef en Guinée, Julien Harneis, a informé que sur le plan de l’éducation, son institution augmente la scolarisation des enfants à travers la construction d’environs 900 écoles et participe au renforcement de capacités des enseignants à travers des formations, a-t-on appris.

En terme de lutte contre les MGF, « on travaille avec le ministère des Affaires Sociales et les notables dans les communautés pour essayer de rendre conscient la population en leur expliquant comment ces pratiques sont néfastes et comment il serait mieux pour la communauté de l’arrêter », a en croire M. Harneis.

Satisfait de ces échanges, le ministre de la Communication, Dirus Dialé Doré a affirmé que « la journée du 16 juin ou journée de l’enfant africain offrira encore plus d’opportunités aux enfants qui auront à travers leur parlement, la lourde charge de remettre un mémorandum issu du premier forum national sur l’enfance ».

A souligner que plus de 200 millions d’enfants travaillent dans le monde dont au moins 115 millions sont soumis aux pires formes de travail … (le texte en entier).

Comments are closed.