Mes réactions concernant les enfants du Tchad

Linked (by the theme) with Children do not belong to their parents, with Zoe’s Ark, and with Chad’s children.

Link: Vidéo en francais avec Marc Garmirian sur L’affaire Arche de Zoé avant son arrestation.

Les membres de l’Arche de Zoe disent: … concernant leur situation dans leur village, rien est sure, (car) on ne nous laisse pas y entrer, on a essayé de recouper … mais ici il y a une volonté de faire quelque chose, dans chaque village il y a des enfants qui meurent … nous avons été solicité (veut dire, par des Tchadiens) de nous en occuper … on les nous a ammenés, nous les avons pas cherchés … quelles sont des règles internationales (violées)? Qui les dicte? Est-ce que ces gens (qui laissent mourir ces enfants) suivent-ils des règles? …

Jai envoyé ce matin deux commentaires au site TV de ‘France24′:

1) mes réactions autour de l’Arche de Zoe


Voir mon blog NGOs – we and others.

Je me méfie tellement des elites internationales que je suis prête à penser que cette ONG est l’enjeu d’une bataille géopolitique.

Je me méfie de la presse: ces enfants qui revoyaient leurs parents, nous ne savons pas si ce reportage est truqué; nous ne savons pas si les parents ne sont pas en train de mentir, donner son enfant hors de la tribu serait une trahison par le reste du pays; nous ne savons pas si des Elites haute placées trempent là dedans, car ce sont les personnes d’une NGO qui payent … ces mêmes élites ayant agi que trop peu.

Mon resumée: les élites font ce qu’ils veulent, les gens simples voulant agir peuvent à tout moment être pris au piège par ces structures élitistes … nous ne pouvons pas parler de véritable démocratie aussi longtemps que les actions des gens non-élitaires peuvent être saquées de cette façon par une telle complicité élitaire sans faille.

Pour conclure les dires d’une mère de cet’endroit: “I will gladly give out my child for adoption (rather) than for her to die of starvation, malnutrition, lack of medical attention … or for her to be uneducated,” said Mah Estela from Cameroon, e-mailing in to the same program. “The Chadian government is making loud noise now, but they did nothing to provide a better future for those kids … Africa wake up and face reality,” she wrote from Douala … ,

Rien n’est clair ici et tout est à revoir.

*****

2) Ces enfants du Tchad

Autre question: est-ce que ces enfants ‘appartiennent’ au gouvernement Tchadien? c’est une question typiquement occidentale, car nous disons NON, un individu n’appartien qu’à lui-même. Ces enfants appartiennent à leurs parents.

Mais nous sommes une culture individualiste, au Tchad vous avez une culture tribale. Et dans une tribu l’individu appartient beaucoup plus à la tribu qu’à lui-même (ce qui peut signifier une question de survie pour une tribu). L’individu n’y a pas les mêmes droits qu’en occident. Ceci est de la vieille tradition, écrite ou non.

Au Tchad le gouvernement (et le peuple derrière) peut déclarer haut et fort qu’ils défendent ses enfants contre un rapt. Le rapt concerne alors la tribu (l’état du Tchad en tant que super-tribu). Ce serait une raison de faire mentir les parents de ces enfants de les avoir laissé partir, pour leur permettre une vie développée, acte qui peut-être vu comme une trahison par le reste de la tribu.

Même à l’ONU les débats des droits de l’homme font couac, car les droits économiques, socials et culturels y battent toujours de l’aile. Car trop de pays considèrent encore (encore par rapport à l’occident) que leurs ressortissants leur ‘appartiennent’.

Vous voterez quoi, si demain on votait au niveau planétaire pour cette question?

Heidi.

Comments are closed.