Réflexion sur l’avortement sélectif et l’infanticide féminin

Publié dans Congrégation de Notre Dame de Charité du Bon Pasteur, par Françoise, le 15 décembre 2011.

Dans le cadre d’une rencontre entre religieuses de différentes communautés à Genève le Dimanche 6 novembre j’ai projeté le film «  Les femmes dans un monde d’insécurité » de Barbara Rady-Rupf. Ce film montre cinq formes différentes de discrimination dont la femme est victime : l’avortement sélectif et l’infanticide féminin, les mutilations génitales féminines, la violence domestique, la traite des êtres humains et le viol en temps de guerre. Le centre DCAF (Democratic Control of Armed Forces) à Genève a produit ce film.  

En vue du Temps de Noël, je propose pour la réflexion de ce mois de décembre le thème de L’avortement sélectif et l’infanticide féminin.

Cette pratique utilisée dans quelques pays comme l’Inde, la Chine, le Pakistan et le Bangladesh, tend à démontrer que le sexe masculin est préféré au sexe féminin. La naissance d’une fille est en effet considérée comme une honte et en Inde, comme un désastre financier. Les parents devant payer une forte dot pour marier leur fille.  Et cela malgré que la dot soit interdite depuis 30 ans. L’égalité est écrite dans la loi, mais n’est pas respectée dans la pratique. L’avortement ciblé est pratiqué aussi bien chez les riches que les pauvres, les instruits que les non instruits. Sur les 20 dernières années, 10 millions de foetus ont été tués.

Selon l’UNICEF l’infanticide féminin est définit comme le meurtre d’une fille dans les premières semaines de sa naissance. Elle est pratiquée comme une forme brutale de la planification familiale dans certaines sociétés, où le garçon est plus valorisé que la fille sur le plan économique et social … (le texte en entier).

Comments are closed.