FORUM COMMUNAUTAIRE DES ENFANTS SUR LES MGF

Les enfants veulent l’adoption d’une loi interdisant la pratique de l’excision au Mali – Publié dans MALIOUNDA, le 24 novembre 2011.

L’Indépendant – Dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des droits de l’enfant, célébrée le 20 novembre 2011, Enda-Mali a organisé au niveau de la Commune VI, le forum des enfants contre la pratique des mutilations génitales féminines (MGF). Il s’agissait de sensibiliser les autorités locales et les parents sur les méfaits de la pratique de l’excision sur les enfants. A l’issue de cette rencontre, les enfants ont formulé plusieurs recommandations notamment l’adoption d’une loi interdisant la pratique de l’excision au Mali.  

Enda-Mali n’est pas resté en marge de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant. Elle a organisé, le 20 novembre dernier, un forum à l’intention des enfants. L’événement s’est déroulé dans la salle de réunion du projet jeune en Commune VI en présence du Coordinateur de Enda-Mali, Soumana Coulibaly. Les autorités politiques et administratives de la commune ont répondu à l’appel.

Ce forum sur la pratique de l’excision a regroupé les enfants des centres d’écoute communautaires et ceux du milieu scolaire Ils étaient accompagnés par leurs encadreurs. Il s’agissait à travers cette rencontre d’échanger sur les problématiques de la pratique de l’excision, selon nos coutumes, nos religions nos valeurs et nos mœurs Une belle occasion de faire le lien entre la pratique de l’excision et les droits de l’enfant … //

… Prestation des enfants des clubs au niveau scolaire et des centres d’écoute communautaire à travers un sketch, présentation d’un poème, synthèse des messages et remise des prix. Tels étaient entre autres, les temps forts de ce forum.

A l’issue de cette rencontre plusieurs recommandations ont été formulées à l’intention des autorités politiques, administratives et techniques I! s’agit de former les leaders communautaires sur i excision d’impliquer les enfants dans la lutte contre la pratique de l’excision, d’intégrer l’excision dans le programme de l’enseignement scolaire. Les enfants souhaitent aussi l’adoption d’une loi interdisant la pratique de l’excision au Mali.

Autres recommandations : créer les conditions favorables à la reconversion des exciseuses et veiller strictement à l’abandon de la pratique clandestine de l’excision par les professionnels de la santé. S’agissant des leaders religieux, il s’agit de les amener à approfondir les réflexions sur l’excision.

Ont pris part à ce forum les leaders religieux, les leaders de femmes, les représentants du programme national de lutte contre l’excision. (le texte en entier).

Comments are closed.