Faire de la lutte contre les violences faites aux femmes une réelle affaire d’Etat

… Une priorité pour le prochain gouvernement


Faire de la lutte contre les violences faites aux femmes une réelle “affaire d’Etat” : cela doit être une priorité du prochain gouvernement ! Voici le message que la Vice-Première ministre et ministre de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, a relayé ce matin lors de la conférence de presse de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes à l’occasion de la “Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes”.

Chaque jour, 137 dossiers sont ouverts dans l’un des 27 parquets correctionnels concernant les violences conjugales. Les victimes féminines de violences ne portent plainte que dans une minorité des cas (13,9%). Il est temps d’admettre que la violence n’est pas un tabou, qu’être victime n’est pas une honte et qu’il faut oser en parler.

Il y a tout juste un an, le 23 novembre 2010, la ministre de l’Egalité des chances avait pu, malgré la crise et après de nombreux mois de discussions, faire adopter un nouveau PAN 2010-2014, Plan d’action national de lutte contre la violence entre partenaires et d’autres formes de violences intrafamiliales.

Précédemment limité à la violence entre partenaires, depuis novembre dernier, son champ d’action vise désormais également les mariages forcés, les violences liées à l’honneur et les mutilations génitales féminines. A travers ce nouveau plan, la Belgique s’est engagée à mettre en œuvre plus de 120 nouvelles mesures de lutte contre ces différentes problématiques. Cinq objectifs principaux ressortent du PAN : développer la connaissance et améliorer la compréhension de la problématique ; informer et sensibiliser ; prévenir et détecter ; assurer une assistance aux victimes et un suivi adaptés aux auteurs et enfin, prévoir une approche policière et judiciaire adaptées … (le texte en entier).

Liens /links:

Joëlle Milquet est profondément triste de la mort de David Susskind et rend hommage à la mémoire d’un homme profondément juste, véritable conscience humaniste de notre société, le 25 novembre 2011;

The Project Gutenberg, E-text of Underground, by Suelette Dreyfus.

Comments are closed.