châtiments corporels des enfants

Le Conseil de l’Europe veut mettre fin aux châtiments corporels des enfants:

Article re-publié sur LDH Toulon le 11 août 2007,

paru à l’origine en Libération, par Charlotte Rotman, le 4 août 2007 …

Le châtiment corporel est l’une des formes les plus visibles de la violence à l’égard des enfants. Ces violences se produisent dans des lieux où les enfants devraient être protégés, tels que l’école, le milieu familial ou les institutions de placement. Le Conseil de l’Europe, par le biais d’une vaste campagne européenne, appelle chaque pays d’Europe à interdire les châtiments corporels.

L’organisation va lancer une campagne pour « changer les mentalités » sur les châtiments corporels aux enfants, par Charlotte Rotman, Libération, le 4 août 2007.

… Le terme de « châtiment corporel », qui sent la trique et le martinet, englobe également la fessée. Celle, par exemple, que les parents français ont tout à fait le droit de délivrer à leur enfant. Actuellement, seuls seize pays interdisent ces gestes à l’école, mais aussi à la maison. La Suède fut la pionnière en 1979. Si nul n’a envie de justifier de sévères raclées, l’initiative du Conseil, pétrie de l’idéologie de la protection de l’enfance et de celle des droits de l’homme, risque de culpabiliser (au moins en France) des générations de parents. (full text).

Comments are closed.