Guinée: ouverture d’un atelier régional sur les mutilations génitales

Publié dans Afriquinfos, 27 avril 2011.

CONAKRY, (Xinhua) – Un atelier régional sur les mutilations génitales a été ouvert mercredi à Conakry en présence des Premières dames de la Guinée et du Burkina Faso, Condé Djénè Kaba et Chantal Compaoré … //

… Huit Etats de la sous-région ouest-africaine et de l’Ethiopie largement impliqués dans la lutte contre ces pratiques, à travers la sensibilisation de leurs opinions nationales respectives participent à la rencontre, en raison de trois leaders religieux par pays.

Selon le directeur exécutif du Comité, Dr Mory Sanda Kouyaté, la choix de la Guinée pour abriter cette session découle de l’engagement de la Première dame de Guinée à s’impliquer d’avantage dans toutes les initiatives visant à éradiquer les pratiques traditionnelles qui pourraient porter atteinte à la santé des femmes et éventuellement à celle de leurs enfants, en Guinée et en Afrique. 

“A travers cet atelier, nous voulons montrer que la Guinée a une nouvelle participation à travers la lutte contre les mutilations génitales féminines”, indique Dr Mory Sanda Kouyaté.

Au terme des travaux, des recommandations seront faites aux décideurs des pays africains participants, afin d’inscrire en priorité cette lutte dans les plans d’action d’urgence et faire reculer la pratique de mutilation et d’excisions dans les villes et villages des pays concernés. (texte entier).

Liens:

La première Dame de la République déterminée à lutter contre les MGF en Guinée, par BC/MDD/ST, le 28 avril 2011.

La lutte contre les mutilations génitales, préoccupe des leaders religieux de l’Afrique de l’Ouest, par CM/CMM/AB/ST, le 27 avril 2011.

Comments are closed.