Toute violence contre les femmes est barbare

Publié dans canoe.infos Canada, par Bryn Weese, le 15 mars 2011.

OTTAWA – Le député libéral Justin Trudeau a présenté des excuses, mardi, après avoir exprimé ses préoccupations concernant l’utilisation du mot barbare pour décrire les crimes d’honneur et les mutilations génitales féminines dans le guide officiel sur la citoyenneté canadienne.

M. Trudeau a reconnu, après l’envoi de nombreux messages sur Twitter, que ces actes sont en effet barbares.

Pour la dernière fois, je suis d’accord pour dire que les crimes d’honneur sont barbares. Mon problème concerne le ton employé dans le guide et le public cible visé, pouvait-on lire dans l’un des 14 messages qu’il a envoyés mardi matin.

Le mot de la fin: tout acte de violence contre les femmes est barbare. Si mes préoccupations ont amené certains à penser autrement, je m’en excuse volontiers … // 

… Le ministre a annoncé lundi des modifications au guide Découvrir le Canada, dont l’ajout du mariage forcé à la liste des gestes «barbares» qui ne sont pas tolérés au Canada.

Le texte du guide se lit maintenant comme suit: Au Canada, les hommes et les femmes sont égaux devant la loi. L’ouverture du Canada et la générosité ne s’étendent pas aux pratiques culturelles barbares qui tolèrent la violence conjugale, les crimes d’honneur, les mutilations génitales féminines, le mariage forcé ou d’autres violences sexistes. Les coupables de ces crimes sont sévèrement punis en vertu des lois pénales du Canada.

Le guide informe maintenant les nouveaux arrivants des droits des homosexuels, y compris le droit de se marier, et invite les nouveaux arrivants à délaisser leurs préjugés violents, extrêmes ou haineux avant de s’installer au Canada. (texte entier).

Liens:

89 Villages Africaines s’engagent contre l’excision;

Victimes de violences dans les pays en conflits armés: Les femmes ne veulent plus continuer à être les agneaux du sacrifice;

Trudeau critique l’utilisation du terme barbare; … et: Justin Trudeau s’emporte puis s’excuse;

LE TOGO INVITÉ PAR LES EXPERTS DU COMITÉ DES DROITS DE L’HOMME À ACCÉLÉRER LE RYTHME DE SES RÉFORMES JURIDIQUES;

Journée internationale de tolérance zéro envers les mutilations génitales féminines;

Ensemble contre l’excision: maintenant.

Comments are closed.