L’implication de l’ONU dans des crimes de guerre

Entretien avec le Comte Hans Christof von Sponeck, par Silvia Cattori – Pour l’ancien secrétaire général adjoint de l’ONU, Hans Christof von Sponeck, les Nations Unies, loin de veiller au respect du droit international et à la consolidation de la paix, sont devenues factrices d’injustice. Ainsi, les sanctions mises en place contre l’Irak de Saddam Hussein ont provoquées un désastre humanitaire. Tandis que des Traités comme celui de non-prolifération nucléaire sont utilisés pour assurer la domination des uns et menacer les autres. Il est temps de changer complètement de système.

Hans-Christof von SponeckLe comte Hans-Christof von Sponeck, né à Brême en 1939, a travaillé durant 32 ans au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Nommé en 1998 par Kofi Annan au poste de Coordinateur humanitaire des Nations Unies en Irak, avec le rang de Secrétaire général adjoint, M. von Sponeck a démissionné en mars 2000 en signe de protestation contre les sanctions qui avaient réduit le peuple irakien à la misère et à la famine. Il répond aux questions de Silvia Cattori pour le Réseau Voltaire.(Voir le reste du très long texte on Voltairenet.org).

Comments are closed.