La société malade de la gestion

Voir cette Vidéo-conférence de Vincent DE GAULEJAC, publié sur Daily Motion.com, 54.21 min.

Sous une apparence pragmatique, la gestion constitue une idéologie qui légitime la guerre économique, l’obsession du rendement financier et qui est largement responsable de la crise actuelle. La culture de la performance et de la compétition met tout le monde sous haute pression: épuisement professionnel, stress, suicides au travail. La société n’est plus qu’un marché, un champ de bataille où le remède proposé aux méfaits de la guerre économique consiste toujours à durcir la lutte. Face à cette mutation, la politique, également contaminée par le réalisme gestionnaire, semble impuissante à dessiner une autre voie. Peut-on échapper à l’épidémie? Peut-on repenser la gestion comme l’instrument d’organisation d’un monde commun? C’est justement la piste qu’ouvre ici le diagnostic du sociologue clinicien Vincent DE GAULEJAC.
Voir aussi cette page de la Haute école de travail social /Les manifestations à la HETS, ainsi que sa page d’accueil.

Mon commentaire: je pense que les procédés décrites dans cette vidéo font parti d’un travail voulu – un travail de soumission de longue date, commencé au moyen age féodale, sinon plus tot, et perfectionné à devenir un vrai art.
Oui, on est soumis avec art et élégance. Dégustons … et reprenons tout cela pour en faire une société vraiment humaine, car c’est nous qui agissons, c’est avec nous que cela se fait … donc osons penser tout cela aussi par nous même … et ensuite d’agir par nous mêmes.

Comments are closed.