Plus le mensonge est gros … mieux il passe

Publié sur CAP Droits de l’Homme, par les Editeurs Cap Suisse, 18 Mai 2010.

… Vous avez dit panique?

On reste béat devant l’impérissable perversité de la logique totalitaire. S’il fut un amateur de forces occultes, c’est bien Adolf Hitler**. Le fait qu’il persécutait les adeptes des philosophies mêmes dont il cherchait à s’approprier les pouvoirs en dit long sur le désespoir de certains êtres.

La grande peur: 

Curieusement, lors du récent blocage des lignes aériennes, d’aucuns mentionnèrent l’explosion du même volcan qui, en 1789, mit le feu aux poudres de la Révolution française. Ses retombées, en polluant l’atmosphère, auraient ruiné les récoltes de blé, provoquant la disette. L’accent mis sur les catastrophes naturelles ou non, qui depuis quelque temps ne cessent d’agrémenter le Journal de 20 heures, n’est pas sans rappeler la période qui précéda immédiatement la Révolution française. Un épisode connu dans l’Histoire sous le nom de la Grande peur.

Les rumeurs d’un complot aristocratique ourdi pour affamer le peuple provoquèrent alors plusieurs paniques chez les paysans, créant des émeutes. De manière similaire, le rabâchage ad nauseam de non-problèmes tels que celui des sectes, voire des dangers de la burka, en regard des véritables problèmes de la France, n’est qu’un autre moyen de détourner l’attention.

Comme le fait remarquer l’ethnologue Maurice Duval : la peur collective est un ingrédient politique de premier ordre qui permet de manipuler les masses d’une manière sans égale. (lire le texte entier).

Comments are closed.