Levons-nous, peuples de la terre

Au Salon du Livre à Genève j’ai rencontré Madame Marie ROBERT, lors d’une conférence de Graines de Paix sur des méthodes d’éducation pour la paix dans les écoles et groupes d’enfants. Lors de la discussion qui suivait Madame Robert avait exprimé le souhait de plaider aussi pour faire changer les mots plutot sanguinaires de la Marseilaise, hymne national de son pays, la France, et elle nous a proposé le texte suivant … qu’elle m’envoie avec la mention: Si vous faites circuler ce texte dans vos réseaux et l’envoyez à vos amis, ne pas oublier de mettre le copyright comme il est indiqué.

Levons-nous, peuples de la terre
Hymne des citoyens du monde en 7 couplets et 7 refrains
© Texte écrit par Marie ROBERT, le 12 Mars 2009
Tous droits d’auteur réservés

*****

Levons-nous,  peuples de la terre
Bâtissons l’avenir meilleur
Exigeons des puissances temporelles
La santé, la justice, le respect,
Sans distinction, pour tous, exigeons
La dignité, l’éducation de nos filles et de nos garçons
Marchons sur toute la planète
Libres, égaux, et fiers de l’être

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Semons, cueillons
Partageons nos rêves de conciliation

Sœurs et frères riches de promesses
Construisons la paix, la sagesse
Apprenons à nos enfants leurs droits
En conscience, acceptons nos devoirs
Entre l’Orient et l’Occident
Aplanissons les différends
Reconnaissons nos différences
Nos héritages et nos souffrances
Vivons dignes, debout dans la lumière

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Créons, marchons,
Et cultivons de vraies aspirations

Marchons ensemble solidaires
Femmes et hommes sur notre terre,
Ancrés aux espoirs de nos pères,
Puisant dans la force des mères,
Laissons les armements aux vestiaires,
Les cris les larmes au cimetière
De nos errances et de nos peines,
Du passé réparons les outrages
Guérissons des violences les dommages

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Chantons, dansons,
Et affirmons notre libération

Portons aux ombres mortifères
La clarté des astres du ciel
Du dialogue et de l’amitié
Vérifions les heureux bienfaits
Sans souci de dresser des frontières
Ni soumissions, ni esclavages
Devenons justes et responsables
Gardons vivantes nos couleurs
Abondantes, des fruits, les saveurs

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Avançons, résistons,
Libérons-nous de toutes oppressions

Faisons de la diversité
La richesse de l’humanité
D’un pas joyeux, nous progressons
Pour la beauté, la vie, nous créons
Du nord au sud et de l’est à l’ouest
Partout, protégeons la jeunesse
Des atteintes et blessures à l’enfance
Des pouvoirs, refusons toujours
Humiliations, mépris et arrogances

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Veillons, voyons,
Avec largesse problèmes et solutions

La guerre est faillite annoncée
De l’humanité attachée
Aux quêtes des profits insensés
Et des pouvoirs démesurés
Au  mépris des plus nobles vertus
Du concert des populations
Sans violence,  nous apprenons
A nous distancer des tensions
A gérer les conflits et les haines

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Aimons, parlons,
Embellissons nos villes, nos campagnes

Créons des harmonies fertiles
Exprimons-nous, communiquons
Aux générations en gestation,
Léguons la paix en héritage,
Laissons vivante, saine, féconde
Une planète où il fait bon
Respirer, inventer, agissons !
Cueillons dans nos jardins secrets
L’énergie du courage en partage

A l’œuvre, citoyens
Du monde entier, soyons
Semons, semons
Et récoltons la paix pour les nations

*****

Pour lui écrire:
Mme Marie ROBERT

  • Poète des mots, des images et des gestes
  • Messagère de culture de la paix pour l’Unesco,
  • Membre du Cercle des Ambassadeurs de la paix de Genève
  • Ambassadrice de l’eau pour la Vie et la Paix
  • Médaille de Vermeil Arts Sciences Lettres 2009

66 Clos des Charmilles, F-74400 CHAMONIX MONT-BLANC (France).
T. 00 33 (0)450532103, e-mail, son website.

Aussi avait-elle écrit: Message pour le 20 Mars 2009,

  • L’hymne national de mon pays, la France, est un chant terriblement guerrier aux paroles sanguinaires  parlant de désastres et de guerre …
  • Dans cet hymne national, la “femme universelle que je suis” ne peut reconnaître ses valeurs.
  • A cet hymne national, la “personne que je suis” ne peut s’identifier.
  • Chaque mot est un supplice pour le langage de paix que je porte en mon coeur, en mon esprit, en mon âme.
  • Voilà pourquoi, en conservant le rythme d’un chant de marche et même jusqu’à l’air initial de cet hymne, j’ai écrit cet hymne des Citoyens du Monde pour le 20 Mars 2009.

Comments are closed.