Si les robots font tout le boulot, que va faire l’homme?

für 11.10.08

Publié sur Rue89.com, par François Bugeon, Ingénieur-chercheur, le  10 août 2008.
(Y voir aussi 4 petites annimations vidéos).

… Un des scientifiques présents me confirma ce qu’un de ses collègues m’avait déjà confié deux ans auparavant: les robots humanoïdes capables de remplacer l’homme dans la majorité de ses tâches seront sur le marché d’ici vingt à trente ans.

Des robots humanoïdes aussi génériques que nos ordinateurs actuels

Pourquoi humanoïde? Parce que ces robots devront pouvoir agir dans le même environnement que le nôtre et utiliser les mêmes outils. Ils seront aussi génériques que nos ordinateurs actuels, pour que chacun les utilise sans grande préparation, et seront suffisamment polyvalents pour que le même robot soit capable d’ouvrir une porte ou bien de visser un boulon …

… Nos sociétés doivent se préparer à la raréfaction brutale du travail

Selon l’évolution actuelle de la robotique, la raréfaction du travail interviendra d’ici vingt à trente ans au maximum, et elle surviendra à une vitesse telle que nos sociétés seront incapables de réagir correctement. C’est à ce défi qu’il faut faire face, et non pas à la fin du travail, qui reste néanmoins un aboutissement quasi certain.

Nous devons préparer nos sociétés à supporter la raréfaction brutale du travail:

  • Que signifie-t-elle pour nos sociétés construites sur la valeur travail?
  • Quelle sera la reconnaissance sociale pour ceux qui ne travailleront pas?
  • Comment organiser le travail rare?
  • Le travail rare est-il encore travail ou bien l’accès réservé à une source d’enrichissement pour quelques privilégiés?
  • Et surtout, comment va-t-on redistribuer la richesse demain, quand l’on sait que dans la France d’aujourd’hui, les revenus du travail restent plus imposés que ceux du capital – en 2002, le taux implicite sur le travail était de 41,8 % et le taux d’imposition implicite sur le capital de 36,6%, selon la Commission européenne?
  • C’est un fait, la question n’est plus comment faire pour que les gens travaillent encore, mais bien: comment faire pour vivre sans dépendre de son travail?

Le questionnement essentiel d’un certain Karl Marx, en somme … (texte entier).

Comments are closed.