Un homme arrêté aux Etats-Unis pour pédophilie

Publié par le newslettre de LCI.fr, le 08/05/2008: … Il (l’homme) a été arrêté suite à l’avis de recherche lancé par Interpol pour retrouver un pédophile accusé d’avoir abusé des enfants en Asie. L’homme arrêté a reconnu partiellement les faits, selon Interpol …

Ces histoires de pédophilie me parleront pour toujours. Voici ce que j’ai vécu, et j’en assume le témoignage:

Au fin fond du début des années soixante-dix, Département de la Charente, France. Il existait alors une institution pour enfants intélligents ET psychotiques, quelque part autour d’Angoulême. Petites classes, des enfants hyper rémuants, mon ex-mari était un des deux adultes par classe pour s’en occuper. 

Un soir il rencontre dans les WC publiques d’Angoulême deux de ses élèves, des garçons agés plus ou moins autour de neuf-dix ans. Il me raccontait que c’était surtout leur expression de culpabilité qui le faisait insister pour apprendre ce qu’ils faisaient ici, et qu’il avait dû les cuisiner sérieusement pendant un bon moment.

Ils finissaient par avouer qu’ils recevaient de l’argent pour se prêter à des pratiques pédophiles avec des hommes adultes.

Le lendemain matin mon ex remuait la responsable de cette institution, voulant obtenir que l’institution porte plainte contre inconnu. La directrice refusait net.

Alors mon ex-mari fait comprendre que c’est lui en tant que personne individuelle qui portera plainte.

Là dessus il se fait convoquer chez LE psychiatre d’Angoulême le plus connu, on peut dire la grande huile du lieu pour ces questions, le chef de la troupe, quand il en faut un.

Il doit rappliquer le même matin chez ce Monsieur très distingué, avec l’ordre de quitter son travail à l’institution, la cheffesse lui ordonne d’y aller de suite.

Une fois chez ce psychiatre il se fait engueuler et menacer.

Les propos qu’il me rapporte resteront dans ma tête jusqu’à la fin de mes jours. Cette grande huile lui rabat définitivement le clapet. A la suite de cela, il ne retourne plus à son travail mais arrive à la maison. Voici ce que je me souviens que ce fameux représentant de l’élite du lieu lui a dit:

“Monsieur, toute l’élite joue à ce jeux, et tous nos juges aussi. Si vous nous emmerdez, si vous ne la fermez pas, on trouvera bien quelque chose contre vous. Un de nos juges fera en sorte que vous et votre sale petite famille … (là je ne me souviens plus de quelle menace il parlait, mais j’ai compris qu’on partira tous à la trappe) …

C’est une des rares fois où j’ai vu mon ex-mari vraiment pleurer, de rage contre cette élite, d’impuissance de ne rien pouvoir faire pour ces deux gosses, ses élèves.

Bien sure, il a quitté cette institution, ne pouvant plus travailler avec cette directrice, qui à son tour aussi l’avait vertement engeulé … pour semer le désordre … !?!

C’était le déclencheur pour notre décision de quitter ce lieu et de nous installer en Ariège, haut lieu alors d’une contre culture naissante (ok, cela ne durait pas, mais on y a bien appris des choses).

Ces jours-ci nous fêtons à grand pompe Mai 68, mais pour NOUS, c’était CELA le déclencheur d’y adhérer à partir du fin fond de notre brousse où on élevait tranquillement nos 4 enfants en tant que petite famille.

Il y a quelques années, cela a dû être lors d’évènements de pédophilie en Bélgique, j’ai racconté cette histoire par lettre à TF1, oui, LA grande TF1 à Paris. Je n’ai jamais reçu une accusée de réception, ne serait-ce que pour me dire que c’était trop tard – après toutes ces années – pour agir.

Vraiment trop tard? Et si ce monstre avait fait des petits, qui AGISSENT ENCORE AUJOURD’HUI? Dans cette capitale tranquille d’un département sans histoires?

En fait, si mon ex-mari était capable de voir quelque chose chez ces enfants, d’obtenir d’eux des informations, ne me dites pas que les adultes autour d’enfants dans une situation pareille seraient tous des nuls.

Car aujourd’hui on peut en parler.
Heidi.

Comments are closed.