Maternelles: le tableau noir d’un inspecteur

Publié sur TF1-LCI, le 6 mars 2008.

Voir son livre: Julien Dazay, Il faut fermer les écoles maternelles, le plaidoyer d’un inspecteur de l’Education nationale, aux éditions Michalon, 120 p, 14 euros.

Julien Dazay dit: “La maternelle dérive vers la garderie”.

Il dit aussi: … “Trois choses me posent problème. Premièrement, on passe plus de temps à l’école maternelle à faire autre chose que des apprentissages. Les pauses pipi, les pauses siestes, les pauses récrées, qu’on impose à tous les enfants en même temps prennent un temps fou ! Or, l’école est faite pour enseigner. Les enseignants n’ont pas à encadrer ce genre d’activités, un simple animateur peut le faire. De même, le jeu est, certes, un élément essentiel de l’école, mais à condition qu’il soit éducatif.

Deuxièmement, nous avons une grande section de maternelle qui, depuis la loi d’orientation de 1989, peut être rattachée soit au cycle 1 (petite et moyenne section), soit au cycle 2 (CP et CE1). En fonction du rattachement choisi, vous avez des enfants qui sont préparés de manière totalement différente et qui n’arrivent pas du tout avec les mêmes chances au CP.


Troisième raison, l’école maternelle a besoin d’avoir des programmes cadrés. A l’heure actuelle, on fonctionne par domaine et non par discipline. Et dans un domaine, on peut mettre n’importe quoi. Prenons l’exemple du domaine “découverte du monde”. On y trouve pêle-mêle le calcul, le repérage dans le temps, dans l’espace, les sciences etc… Et comme les enseignants n’ont pas d’horaires définis pour dispenser chacune de ces disciplines, ils peuvent sans problème privilégier l’une par rapport à l’autre, ce qui signifie encore une fois que les enfants qui arrivent au CP n’ont pas vu les mêmes choses et n’ont donc pas les mêmes chances à leur entrée au primaire”.

… (lire le texte integrale de l’interview).

Comments are closed.